vendredi 20 juillet 2012

ctrl alt suppr

Focus et colère sur le temps infini que nous perdons à attendre en vain ou réaliser des actions inutiles avec nos petits doigts face à nos écrans informatiques. Pourquoi nous demande-t-on un code et un autre, toutes les 5 minutes pour n’importe quelle application ou site web ? Helloooo,  c’est moi ! Qui, à part ma pomme, va se servir de ce PC pourri, tas de geeks ! Lâchez-nous avec ces barrières omniprésentes…  
Les codes et les clés ? Ils sont oubliés aussi vite qu’ils sont donnés et il n’est même pas possible de choisir ce que l’on veut (genre son prénom et BASTA) !
Bon sang, qui veut piquer les pauvres informations dont je dispose et les accès à ma misérable commande d’objets en tous genres ?
Ordinateurs, fabriqués en série par de pauvres gosses en Asie du sue-test, dont on nous promet des performances toujours plus infinies…. Toujours incapables de s’allumer et s’éteindre simplement ! Je veux un machin avec « on » et puis « off », NON, pas de mot de passe du tout, c’est MON machin : juste « ON « et «OFF ».
Appuyer sur les TROIS touches ctrl alt suppr, QUI a inventé cette idiotie ? Un maniaque contorsionniste dyslexique sado masochiste ? Et les claviers, voilà aussi une belle atteinte à la vie simple. Les majuscules et les chiffres et les points et les virgules : le NOMBRE de fois où l’on corrige ce qu’on écrit ! Chaque jour, chaque mail, chaque texte ! Quelle sombre tarte a finalisé l’agencement de touches ? Qui y a caché  de mystérieuses fonctions qui vous font sauter hors de votre tâche et perdre votre travail en cours si vous touchez par hasard 2 touches conjointement (malédiction bizarre) : ces programmateurs fourbes sont-ils des démons déguisés en nerds à lunettes ayant le final cut sur les prototypes de machines grand public ?     


Aucun commentaire:

Publier un commentaire