mercredi 14 novembre 2012

Vieille femme à trogne de vieille femme vieille

Explorateur internaute qui atterris ici via ton moteur de recherche, type GOOGLE, FIREFOX, YAHOO et autres ASK, je te dis « Halte là, Robin des Bois ! ». Tel le mobilisé de 1914 face à l’affiche criarde qui l’appelait au front, vêtu d’un pantalon garance et de 15 jours maximum d’absence espérée, lis donc ce texte en entier, car tu risquerais de rentrer au pays avec un bras en moins.
Tu n’en es pas à ton premier Nokia, non ? Tu as peut être envie d’acquérir une Mini, ce beau véhicule où l’on verrait bien un Alain Robert riant au volant ? Avant que notre homme ne parte escalader à mains nues quelque immeuble imposant et lisse, sous le regard admiratif d’une foule qui aura le soir même un torticolis persistant.
Ou alors, avec ta barbe blanche, un peu mélancolique de la bonne vieille Révolution de 1789, tu te dis qu’Harpagon aurait de fait guidé le train fou des réformes sociales et fiscales ?
En tout cas, regarde cette photo, oui, c’est bien celle que tu recherchais, cette femme vieille femme vieille ! Fais donc un clic droit et enregistre-la sur ton disque dur ou ton Cloud Number 9. Maintenant, internaute, entre ici, tel Jean Moulin au Panthéon (aussi glorieux mais moins raide) et lis donc quelques textes au hasard des titres et d’images non subliminales choisies avec soin pour attirer l’œil d’un lecteur goguenard, dont j’attends des critiques lumineuses et des saillies proverbiales, et des commentaires délirants comme des appréciations aussi piquantes que les piments extra-forts et cette petite liqueur de serpent vintage Mao Zédong premier cru qui ont rongé avec férocité et constance la dentition de Mama Harpagon Mini Mini aka Vieille barbe blanche, dont tu peux contempler le magnifique portrait en bas de cette page



Aucun commentaire:

Publier un commentaire