lundi 21 novembre 2011

1789 signes, 1 caractère

Ordre du jour et engagements pour ce blog sans-culotte. De la nécessité bien comprise d’être bref et d’intéresser un lecteur potentiel. Internet est bavard, a tendance à s’épancher, soyons dense. J’ai pendant 2 ans tenté l’exercice de la chronique régulière, cela se nommait « Konmexplik » (voir lien plus loin). Il fallait arrêter, car l’inspiration- comme la place principale du Caire- commençait à se Tahrir. De Révolution aboutie, point. On a beau se démener comme de beaux diables, les colonels ou les mollahs ont toujours le pouvoir à la fin ! Blague à part, j’ai reçu quelques commentaires agréables, donc je décide de recommencer l’exercice en y ajoutant la contrainte de la concision. Maximum 1789 signes par billet. Produire des Bastille Valda, sinon… raccourcissement immédiat.
Ce site a pour vocation de saisir l’instant et votre attention, aussi bien que de partager des points de vue engagés, colorés ou intransigeants. Comme le chantait Bashung, donner « un baiser, des coups de latte »… Faire couler de l’eau tiède n’intéresse même plus les baignoires qui s’en remplissent et s’en battent les flancs blancs. Ces gens qui vous répondent « j’aime un peu tout » quand vous leur demandez quels sont leurs goûts musicaux ?
 Je n’en suis point, car je n’aime pas tout, bien au contraire. Mais, Achtung ! Vous ne trouverez pas en ces pages un monochrome d’acrimonie, un brouet dont l’amertume et la rancœur sont les seules saveurs. Il me sera permis d’apprécier, comme de brûler vif. D’encenser comme de me boucher le nez. 1789 signes dans la langue de Voltaire peuvent allumer un bûcher au phosphore ou jeter un fort joli lot de couronnes de fleurs. Espaces compris, sévices compris, TVA incluse et solde de tout compte déjà versé.
C’est parti mon Wiki.  


Aucun commentaire:

Publier un commentaire