vendredi 25 novembre 2011

Sévices Achats

Dans la grande multinationale, l’important méga-stratégique et fondamental du Service des Achats Importants Top (le SAIT) a fusionné avec le Super Sourcing Stratégik (le SSS), non moins fondamental et par essence lui-même stratégique. Réunis en un conclave, ils ont décidé d’éditer une douzaine de nouveaux tableaux de bords d’indicateurs opérationnels d’activité analysée, ciselés à la main par des consultants slovaques handicapés délocalisés en république tchèque en CDD de six semaines renouvelables 34 fois. Encore un joli cost saving !
Puis leurs chefs ont fait un grand discours, fêtant la faillite de 39,8% des fournisseurs zagréés par K.O., délai de paiement supérieur à 38 mois et feinte répétée de perte de leurs factures par le bureau éthiopien à qui on envoie ces documents via des coursiers manchots chevauchant des dromadaires aveugles. Le tout nouveau Département que l’on appelle fièrement le SAIT-SSS 2 s’est lancé dans un énorme appel d’offres mondialisé pour acquérir des chaussures pour nos 24503 employés au moyen d’enchères inversées, doublée de séances obligatoires d’auto-humiliation et de flagellation publique des commerciaux des sociétés sélectionnées.
Après six mois de négociations non abouties, nous avions des cors au pied, car entre temps, nous allions pieds nus au bureau, par décret et Standard Process Obligatoire, ref POPOPO 009-mark 5). Tout à coup, un message Cocorporate d’1-Formation nous a tous délivrés de cette longue attente. Le  SAIT-SSS 2 a conclu un marché et s’est auto-évalué Exceeding Awardisable, via ses propres barèmes d’auto-notation utiles supérieurs (a.n.u.s.).
Nous avons (presque) tous reçu nos chaussures, made in China par des enfants battus et muets.
23567 paires identiques, 2 chaussures gauches, pointure 34.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire