lundi 5 décembre 2011

Même pas en rêve (part 1)

Le plus grand show jamais organisé. Le lancement européen de la nouvelle Kyapel XX1, surnommée la « Golf killer ». Le Stade Olympix privatisé. Des milliers de vendeurs et personnels des concessionnaires invités. Presse pro au complet. Staff Marketing, R. et D. au garde à vous. Tous les grands yakas venus des USA. Un dispositif audio-visuel exceptionnel. Des moyens énormes pendant 24h00 chrono, ayant nécessité 11 mois de préparatifs par des dizaines de prestataires et d’un groupe de travail trié sur le volet et soumis à une pression d’enfer.
Le jour J arriva.  
La grève surprise de la RATP, jointe à celle de la SNCF et d’Air France déclencha une panique monstre et des embouteillages hors normes. Ajoutez une météo-déluge. Le meeting devait commencer à 13h30, mais à 13h29, 39% des invités avaient été scannés à l’entrée. On lança quand même le film d’introduction et les lumières s’allumèrent à l’heure dite. Cependant, tout au long de l’après-midi, ce fut un défilé constant de retardataires bruyants, qui faisaient se lever les premiers arrivés. Tout à coup, le PC qui passait les présentations lâcha. Un message d’erreur s’afficha ½  seconde sur tous les écrans et la régie balança immédiatement sur le PC de secours. Pas de chance, le technicien de garde regardait Saw7 au lieu de suivre les Powerpoint et l’on vit un œil arraché tomber sur un sol noir en 25 mètres par 15. Oô, fit la foule. Juste après, le Président K. qui parlait fut rendu muet par l’extinction de ses 2 micros en même temps et l’on entendit à la place le retour simultané de tous les casques-micros HF de la régie dont l’un des membres tirait la chasse en live en coulisses. Suivit un larsen à rendre sourd un membre de Motorhead.
Moment de solitude pour quelques uns d’entre nous.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire