mardi 20 mars 2012

Paléo fraises

Gazette des seniors, Mars 2052.
Le luxe absolu de nos jours, c’est se plonger dans des opérations délicieusement anciennes, obsolètes, dépassées. Une agence évènementielle a été autorisée à organiser des séminaires paléo-civilizaz, d’un prix élevé et réservés aux citoyens d’un niveau de moralité 7 et plus.
Ainsi, participant invité,  j’ai pu « rembobiner » une « cassette VHS », sorte de data collector sur bande magnétik. On appuie concrètement sur un appareil en métal et très volumineux avec des touches pleines d’angles, qui font « clic » (il faut pousser fort, c’est délicieux). Un bruit amusant est émis par la machine, en monophonics, sortant de nul haut-parleur 6D. Nous avons ensuite joué aux Z-Phones avec des fils, allant d’un coin de la pièce à l’autre, mais jamais loin : tordant ! Nous nous parlions et nos mots étaient parfois hachés, une vraie crise de rire.  
Puis, sur un écran curieusement renflé, avec des câbles épais sortant de derrière le dispositif, nous avons regardé un film non-hologrammics sur les voitures dites à moteur à explosion. Film un peu censuré cependant, au vu des images insoutenables de fumées noires émises par les véhicules. Une participante a vomi.
Le clou de la journée reste une séquence d’alimentation par voie orale. Une gorgée de « zoupe » aux algues 15 et une bouchée de gelée de Mûres 980 sont permises, avec des instruments vintage type petite fourche et rétro-cuillère. Nous étions mêmes déguisés avec un linge traditionnel de rite alimentaire (appelé « serviette ») et nous nous sommes assis sur des supports de repos B9 ET à plus de 2 en « face à face ». Étrange sensation !
Après cette folle journée, j’ai demandé à mon rédac chef 3 cycles de Repos Plus et me voici signataire de ce reportage d’aventures.
JV@èΩxy

Aucun commentaire:

Publier un commentaire