vendredi 16 novembre 2012

Grr

Dis donc, botoxella, tu as vu ta tronche tirée comme une nappe trop courte ? Avec toi, on n’a pas envie de remettre le couvert. Ne cache pas ta vulgarité derrière ton Vuittou, lui aussi est bien imité.
Ton 4X4 qui pèse aussi lourd qu’un tank et consomme une citerne à l’heure en envoyant dans le ciel plus de carbone que 20 ans de consommation des mobylettes dans un village indien, je reprends mon souffle pollué par ta bouse métallique pour te préciser que tu fais autant penser à une aventurière qu’un gagnant du Tour De France s’apparente à un militant de la cause antialcoolique.
Si c’est pour envoyer des sms avec des fautes d’orthographe grosses comme ton ego boursouflé, à quoi ça sert un phone  dernier cri de la marque aux pépins ? Ton PC portable doit avoir 3 fois ta capacité mémoire, rien que dans le nombre de touches sur le clavier, et quand j’entends l’expression « intelligence artificielle », je pense direct à ton cerveau rose fluo (et pas pour le premier des deux mots cités).
Tu as hérité d’un compte en banque gros comme un iceberg qui vient de lâcher la banquise arctique, mais côté neurones, ton capital génétique c’est plutôt les Galeries La Faillite que Drôle-man et Saxe, ces types qui tueraient la moitié de la Terre pour 1 cent de bénef par action supplémentaire, dans la boucherie située rue du Mur à Nouille York.
Je suis du genre féministe résistant, prêt à défourailler mon Voltaire quand j’aperçois l’ombre d’un voile, mais toi, poulette, tu me fais désespérer du jour où Dieu le Perd a séparé une côte d’Adam pour fabriquer  ton modèle initial.
Tu me diras, yes, but y’ a aussi des mecs idiots, non ?
Je serai obligé de te répondre oui, Barbinette, avant que tu ne retournes à ton vide intersidéral, plein de paillettes et de chirurgiens esthétiques.   

Aucun commentaire:

Publier un commentaire