jeudi 12 janvier 2012

100 millions de dollars



Je lis que la villa la plus chère du monde a été vendue 100 millions de dollars. Le schéma serait du type « gros cliché » : un milliardaire russe, Palo Alto en Californie, même pas une résidence principale.
Un exercice simple et je vous passe les calculs. Cela représente environ les salaires cumulés nets et à vie d’environ 700 français moyens, 1400 slovaques, 2100 marocains, 4200 malais, etc.
On peut s’emporter encore et se demander pourquoi mais pourquoi tant d’injustice et d’inégalités ? Mais ceci reviendrait à uriner dans un Stradivarius, ce qui (convenez-en) est réputé pour être assez peu utile. Révolution ? OK, mais seulement après la fin du monde.
Cependant, ce que je voudrais souligner, pour avoir regardé quelques photos du lieu appelé « Loire Château » (personne de rit, SVP), c’est que l’endroit est imprégné, du salon à la chambre à coucher et des robinets aux colonnes de l’entrée, d’un mauvais goût remarquable. Da, camarade, un goût de chiottes, fussent-elles plaquées or. Je suis désolé, mais c’est moche et trop grand, rose et vert comme un bonbon indigeste et plein de colorants. Nom d’un samovar ! C’est raté, pas joli et aussi harmonieux qu’un bruit de klaxon au milieu d’un chant de rossignols.
Quel que soit le record de hauteur de la montagne de billets… la classe et l’élégance, la beauté et le charme n’auront pas leur place dans une demeure sans âme.
Une idée : entretenez 700 français moyens, payés à vie à raconter des idioties comme moi en ce moment, et là vous aurez au moins un truc qui restera dans les bouquins d’histoire.
Et ça, camarade milliardaire, ce ne serait pas mieux qu’une baraque trop grande et trop chère, loin, si loin des bords de la Berezina ?

Aucun commentaire:

Publier un commentaire