vendredi 6 janvier 2012

le dernier arbre sur Terre

Cela devait arriver !
A force de tailler dans les forêts à raison XX terrains de football qui disparaissaient chaque jour, il n’y avait plus que des terrains de football à la place des forêts. Et même plus de footballeurs, à cause de la pollution de l’air. C’est idiot, mais les voir s’écrouler au sol en crachant jaune moutarde, cela ne remplissait plus les stades. Surtout, qu’aux abords des stades, il y avait les d’émeutes entre supporters, mais aussi avec les types bizarres et violents qui traînaient autour. Après la première fin du monde du 21 décembre 2012, tout recommença comme avant. Ah bon, je ne vous l’ai pas racontée déjà une dizaine de fois la première fin du monde du 21 décembre 2012 ? Mais si ! Quand la moitié des gens étaient ivres morts et l’autre dans leur cave avec des bouteilles d’eau sous les fesses et un fusil de chasse dans chaque main, le visage caché derrière un masque à gaz !
Sans compter ceux qui s’étaient concentrés façon RER bondé à Tokyo dans un petit village paumé dans l’Aude et les riches qui avaient surinvesti dans des bunkers suréquipés, dignes d’un potentat nord-coréen !
Arrivent le jour J et l’heure H, les ivres morts ne voient plus clair et les masques à gaz s’impatientent. Les bunkers sont bien verrouillés.
On pouvait même faire du roller sur le Périphérique, c’est vous dire si c’était calme.
Tic-tac, tic-tac. Pfffuit ?
Hé bien, nada, rien du tout, que dalle.
Le lendemain, aspirine et bouillotte ou alors retour dans sa maison, la queue entre les jambes et les factures à payer.
Mais c’est le 28 décembre qu’ils ont fait sauter le volcan du Yellowstone avec une charge nucléaire souterraine.
Alors, je reviens à mes histoires de forêts disparues. Et vous la connaissez la légende du dernier arbre sur Terre ?  

Aucun commentaire:

Publier un commentaire