vendredi 1 juin 2012

Cher Darius 1er,

Tu as vécu entre -550 et -486, et régné sur les Perses.
La première capitale de ton empire s’appelait Suse et était inimitable. Elle comportait un immense palais au centre duquel se tenait un apadana, c’est à dire salle du trône et des audiences, décorée par d'immenses frises, comme celle dite des Archers i.e. ces soldats que l'on appelait les Immortels ; non pas qu'ils soient résistants aux flèches grecques, ces derniers étant prompts à galoper 42km 195 à la première occasion où ils réussirent à battre ton armée en -490, à Marathon, mais parce que qu'ils étaient 10.000 et que tout malade ou mort au combat était remplacé sur le champ.
Ils étaient vêtus d'une grande robe perse galonnée. Barbus, ils étaient coiffés d'épaisses boucles retenues par un diadème de feuillage. Suspendus à leurs épaules, un arc et un carquois. Ce que nous voyons est le fruit d'un patient travail de reconstitution qui ferait passer un puzzle de 5000 pièces représentant un pull gris sur fond de ciel breton en novembre pour un mot fléché de niveau 1,trouvé à la station Sèvres Babylone.
Leur marche est lente, ils convergent en deux défilés, ceci évoquait avec force la stabilité de ton Empire qui s'étendra de la Perse au Danube, sans oublier la Thrace mais aussi Naxos, Delos, Egée oublié le reste...
La guerre, c'est Médique, tu te casseras les dents sur les gars d'Athènes qui ne payaient pas d'impôts, mais savaient manier le glaive et le bouclier fiscal et ériger des temples à Europe, une brune incendiaire, quoiqu’un peu vache. Depuis 2500 ans Immortels soldats nous regardent et ne se marrent pas. Comme disait Woody Allen : l'immortalité c'est long, surtout vers la fin.

Cher Darius, je t'embrasse, j'ai déjà faim et je vais manger des souvlakis ce soir.

Ton dévoué, Monsieur V.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire