jeudi 5 juillet 2012

Bref, j'ai pas (encore) arrêté mon blog

Taux de notoriété : 99% chez les moins de 99 ans, la minisérie « bref », est l’un des rares morceaux sauvables du Gland Journal de Canal Banal. Par ailleurs regardé en différé sur Internet, jamais en direct (voir le raide Denisot et sa troupe de faux branchouilles faire de la promotion-réclame, c’est au dessus de mes forces). Tranches de vie, observations pertinentes, ironie et allusions. Oui, c’est moderne, Bref, est futé, rapide et la vie est bien saisie au vol, avec humour, un peu de mélancolie et un punch scotchant.
Ce qui est intéressant, c’est justement que Bref s’arrête (en tout cas… l’annonce !). Tout comme les Clash qui ont stoppé net avant de jouer à Las Vegas et d’être gros comme Elvis en 1977 ? Pas comme « lai crétin sont dan votre pauste téllé », morceaux moisis de téléréalité affligeante épisode 23 ? Oui, Monsieur.
Savoir arrêter de produire les mêmes bêtises est un signe d’intelligence, surtout si l’on n’est pas Marcel Proust. Alors me direz-vous, tes chroniques à deux balles et ton blog à encore moins cher… tu nous sors le clap de fin avant d’avoir de l’arthrose à tous les doigts ou bien quand un français gagnera Roland Garros, hin, hin, hin ?
Je répondrai :
Petitin : je ne tape qu’avec mes 2 index, donc pour l’arthrose, il y a de la marge et des doigts en réserve.
Petideu : bientôt la reconnaissance vocale sera au top, donc je pourrai causer direct à Word et même faire un blog qui s’appellera 178900 signes.
Petitroi : Tsonga pourrait gagner un jour, non ? (hin, hin, hin)
Petikatre : punaise, c’est vrai, je serais inspiré de me concentrer sur d’autres formes d’écriture.
Et puis, c’est mortel, j’ai regardé des photos d’Elvis en 1977 et de mon idole Joe Strummer en 1999 : les deux avaient vraiment mauvaise mine.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire