dimanche 8 juillet 2012

Rue de Seine



         Tu verras, tu arrives devant le 14, c'est une grande porte bleue. Tu fais le code 442B, tu entres. Tu passes cette jolie cour très calme, laissant un atelier de peintre à droite et tu arrives devant un couloir. Au bout du couloir, un ascenseur, c'est au 6 ème étage (facile à retenir, 6 comme 6 ème arrondissement).
L'appartement fait juste 155 mètres carrés sur deux niveaux et la terrasse à peine 30. Oh, c'est tout simple chez nous : une grande cuisine à l'américaine et sur mesure signée d'un designer italien peu connu mais assez classe, une chambre pour nous et deux autres pour les amis, un petit salon multimédia-salle de cinéma, un bureau-bibliothèque pour moi, sans oublier une salle de bains assez réussie puisqu'elle figure régulièrement dans le supplément « maison » de quelques magazines urbains. Marrant, non ?
Ce qui est sympa, c'est bien notre terrasse aménagée et on mangera là ce soir, entre nos oliviers et citronniers, à la lueur de quelques photophores, tandis que la musique sera diffusée en quadriphonie autour de nous grâce à ce très ingénieux système d'enceintes wifi intégré dans tout l'appartement.
Tu sais depuis la parution de mon dernier essai chez Galliflamm, les droits d'auteur s'accumulent sur mon compte. Même pas pas envie de m'expatrier en Suisse, et avec ce qu'il me reste je peux encore donner quelques belles sommes à la Croix Rouge...bien sûr, un voyage par mois pour prendre l'air en classe business.
La deuxième villa en Toscane que nous avons acquise, elle est pour nos fils et leurs amis. C'est plus simple, elle est juste à côté de la première, et on a pris une douzaine de Vespa pour que tous puissent se balader à loisir.

Hein, quoi ? Oui oui, je vais la bouger ma camionnette ! On peut plus s'endormir quand on livre maintenant ?


Aucun commentaire:

Publier un commentaire