vendredi 28 septembre 2012

Fille 2

Interview de Dou Soillon, en promotion pour son premier album, dans Femme Femme de Septembre.
F F : Ce CD: une renaissance ?
D. S. : J'ai eu une fokin' life, genre pas drôle. Des parents riches et célèbres, c'est trop injuste ! Galéré dans les cocktails, les mags glossy qui me mettaient en côver et chez Calette j’ai déjà tout acheté ! Je m'ennuyais à faire du cinoche chez des réal' indépendants, même pas oscarisables. Ma mère, elle dit à Benjamin Biolavilliers avec son pote Miopassek de passer me voir à l'improviste et ça a été le coup de foudre !
 FF : Etonnant ! Parlez-nous de cette rencontre totalement inattendue ?
 D.S. : Ouaaais, sont  passés par hasard dans ma petite zonmai à Paris Centre Marais. Ils ont craqué les gars pour mes 250 Pléiade encore emballés, ma collec' de Pif Gadget 1975-1978, mes vinyles vintage de la Compagnie Crédule. J’leur ai cité du Paul Astaire, du Gad Elmaleh et du Simpson dans le texte.
Ils m'ont dit « Bon ! »  J’ai pris ma guitare et j'leur ai chanté une des 567 chansons qu’j’ ai faites avec mes doigts et en la, entre 2 castings, y z'ont dit : « On fait un album avec toi ! » Marrant, non ?
 FF : Votre prochain projet ?
D.S. : Y’a ma mère qu’a demandé à Eugène Dabo de passer par hasard chez ouam  lundi prochain à 17H30, histoire de voir pour un remix et le photographe des Zinrok il arrivera, coup de bol, 2 minutes après et à la porte ça sonne, y'aura Ticky, Massive Arnak, les Staune, Mamadou et Marianne, Paul, Joe, Gabbana, Maria Cotillon, des invités surprise. On fera une teuf improvisée, tu vois ! Si quelqu'un fait une overdose, pas de pb, on compose le 18, moi, chui pas infirmière ! 
FF : Ah, cette spontanéité qui émane de vous ! Alors le mot de la fin pour nos lectrices ?
Je m’aime !
Dou Soillon : I.C.I. !, Polydard, 21 euros

Aucun commentaire:

Publier un commentaire