vendredi 5 octobre 2012

Route Départementale 56

Depuis que l’autoroute C7 passe entre Jackson Heights et New Hope, la RD 56 n’est plus très fréquentée. A La station Mobil Oil du vieux Robinson s’arrêtent encore des petits camions, dont les chauffeurs las ne sortent pas, alors que Thelma actionne la pompe à gasoil.
Parfois, un automobiliste moins pressé pousse la porte et boit un café ou achète une barre chocolatée (pas trop de choix).
Pour les motos, le matériel est en panne, on ne sait pas si le technicien passera la semaine prochaine ou celle d’après. D’ici là, on leur dit d’aller sur la N 11, c’est 4 kilomètres vers le Nord, il y a une Esso qui fait tout.   
Souvent, Robinson met une chaise dehors et attend quelque chose qui ne viendra pas. Dans le soleil couchant, il fume un peu, réfléchit beaucoup.
Il écrase ses cigarettes à demi-consumées dans une cannette de soda ouverte en deux. Thelma l’appelle pour le dîner tous les soirs, à 7 heures précises.
Elle retourne l’écriteau sur la porte en verre du côté « closed » à 6 heures 30, depuis 25 ans. Il lui faut toujours une demi-heure pour faire cuire les haricots, le maïs et les travers de porc (ou les côtes de veau, selon l’arrivage chez Don, le boucher du bourg)
Elle doit parfois hausser le ton, il est perdu dans ses pensées.
L’autre jour, ce peintre de New York est venu et il a demandé s’il pouvait faire le portrait de Robinson, dans son fauteuil usé.
Thelma trouvait que c’était une bonne idée.
Monsieur Edward n’était pas causant. 
Il est resté 3 jours, il a fait le tableau et il est reparti: il a dit que la toile serait exposée dans un show, l’automne prochain. Elle est belle.
Les Robinson iront peut-être, d’autant que Thelma a une cousine qui habite Brooklyn. La station sera fermée 2 jours, mais pas grand monde ne le remarquera.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire